nomaderiev7.1 :: Putain d'boulot ! (lune 240)
Home to nomaderiev7.1
FAQSearchMembersGroupsProfilePMsRegisterLoginLogout
 
Putain d'boulot ! (lune 240)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    nomaderiev7.1 Index du Forum -> Vapeur de fumée -> Les campements nomades
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kiba Le chien
Submarine Little Company

Hors ligne
Messages: 61
Inscrit le: 09 Nov 2017
MessagePosté le: Jeu 1 Fév - 10:18 (2018)    Sujet du message: Putain d'boulot ! (lune 240) Répondre en citant

 Au bout de longues heures à patauger dans la vase...


Les pattes pleines d'échardes, les gencives en sang, l'oeil brillant d'une excitation bizarre, le corps secoué de spasmes comme le serpent constricteur, deux forçats évadés avec tout le barda rappliquent avec la lenteur de la tortue. L'homme-chasseur-cueilleur en est tout abattu, le visage verdâtre d'avoir mangé des crapauds mutants, il grimace... 


...et le souffre, et le charbon, et le diesel, hein ? Oui, ce putain de diesel que vous avez commandé... non, mais qu'est-ce que vous vous imaginez ? Non mais vous croyez que ça pousse dans les arbres ?


Il semblerait que nos deux compères de retour d'un voyage au coeur d'une jungle impitoyable, où ils auraient échappé à l'attaque d'une hyène dyspeptique, à la morsure d'une veuve noire et à un raid de moustiques vampires, ne soient pas tout à fait en état de discuter. A peine si le chien aboie, Ouar..gheugheu! 


Enfin, ils tombent à terre, comme des gros sacs poubelles dans la benne à ordure qu'est cette forêt post-apo, Splouch ! Kiba jappe, sa queue bat le sol en cadence, on croirait un tambour du Burundi, Pataboum, Pataboum !


...Des papouilles, par Odin !


Revenir en haut
Publicité

MessagePosté le: Jeu 1 Fév - 10:18 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bahca
Administrateur

Hors ligne
Messages: 137
Inscrit le: 08 Nov 2017
MessagePosté le: Sam 3 Fév - 10:00 (2018)    Sujet du message: Putain d'boulot ! (lune 240) Répondre en citant

Kiba : 


Kiba n'était resté finalement qu'une lune dans le ventre du monstre marin. Il n'en avait pas cru ses instincts canins; envahi de la chalcopyrite, il lui avait fallu se battre contre les cafards du coin, et il avait failli attraper le typhus du chien avant de prendre la fuite dans la brouette de Victoria. Mais une lune ce n'est rien : une plume dans le vent, un souffle...

Cinq lunes, six lunes? plus tard...

De retour comme le fils prodigue, c'est à peine si le chien aboie, Ouar..gheugheu! 

Quoi ? Le grand Cachalot Blanc vient de recracher le vieil homme-Drakkar, et un vieil homme tanné ? Ouaf ! Mais ses yeux de chien le trahissent et se mouillent, il était temps par Odin ! Couine!


Bahca : 


Le drôle de couple, formé d'un infirme et d'un vieux qui avait passé l'âge de crapahuter sur des roches glissants arriva sans encombre, quoi qu'avec quelques jurons de l'un ou de l'autre. Il fallait dire qu'ils avaient une proximité d'esprit, raleurs devant l'éternel, bougons, mais capables, malgré les embuches du temps. Le hasard les avait affublés d'un reliquat de vie lors de la grande catastrophe, et ils ne semblaient pas prêts de cracher dessus.

Bahca mis enfin pied sur la berge, là où il était à présent de coutume que la Submarine s'installe quand il s'agissait de faire les allers retours vers le Moby Dick; l'arrivée d'un canoé changerait peut-être la donne... On trouvait, tout autour d'eux, les traces des campements passés, et les promesses de ceux à venir. Encore de nombreuses histoires à écrire. Le sous-marinier était confiant : l'avenir était à eux; il fallait s'en saisir.

Un couinement attira son attention. La boule de poil n'avait pas grossi, et son poil rappelait les errances dans le désert... Il espérait que Locke ne l'avait pas trop mal traité; ce chien était quasiment une personne, pour le boiteux. Et surtout Jino;
ou était le gamin, d'ailleurs ? En attendant de mettre la main sur l'enfant, il jeta son cadis et plongea ses doigts dans la fourrure du chien, grattant les vieilles croutes qui démangeaient, épargnant les nouvelles qui cicatrisaient.

"Ah mon vieux Kiba ! T'aime ça hein ? Ho, tu t'es encore sauvé, la dernière fois,
sale cabot... Mais t'es revenu ! Encore... J'en étais sur, qu'on pouvait te faire confiance... C'est un bon chien, ça..."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé

MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:10 (2018)    Sujet du message: Putain d'boulot ! (lune 240)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    nomaderiev7.1 Index du Forum -> Vapeur de fumée -> Les campements nomades Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Graphite Theme © 2004 DisfunktionCrew.com

Traduction par : phpBB-fr.com